chateau de kergroadès Index du Forum
chateau de kergroadès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    chateau de kergroadès Index du Forum -> les alentours du domaine -> Les jardins -> Le jardin du vieux manoir
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Grand_sage
Duc d'Ouessant
Duc d'Ouessant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 3 975
Localisation: Ouessant

MessagePosté le: Jeu 6 Mai - 23:56 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
Tandis que d'autres invités gagnaient l'assemblée pour former le cercle, GS écoutait les paroles de Chimera. Le trac laissait place à la concentration. Sa Lallie à ses côtés, il suivait les mouvements, les gestes et les mots de Chimera. Puis vint le moment pour eux d'avancer. De sa main libre, il se saisit instinctivement de celle de Lallie et, l'entrainant avec lui, fit quelques pas jusqu'à venir se placer au centre.

Ainsi entourés de leurs nombreux amis comme ils l'avaient souhaités, ils étaient prêts à s'unir, souriants et heureux.

_________________


Revenir en haut
Eoghan
Les invités

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2010
Messages: 5
Localisation: Duché du Vannetais / Duché d'Alençon

MessagePosté le: Ven 7 Mai - 02:23 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Lui qui avait voulu être à l'heure, le voilà en retard. En plus d'apprendre qu'il n'était pas invité, ou en tout cas plus ou moins oublié de sa marraine, il avait dû subir un aller direction les jardins avec Rufus assez... brusque. C'est donc totalement en joie... Ah non, c'est donc plutôt en bougonnant qu'Eoghan vint rejoindre les jardins, lieu où se déroulait le fameux mariage.

Nez qui se plisse en voyant qu'en fait, il est vraiment très, très, très en retard, ce qui termina de le mettre de mauvaise humeur.

Le jeune garçon de treize années, vêtu d'une tunique verte foncée et de braies bleues nuits, tunique ceinte par une cordelette argentée, avec aux pieds des bottines noires toutes neuves ne sait donc, naturellement pas quoi faire. La cérémonie semblait bien trop avancée désormais pour qu'il s'immisce dans le cercle, et il ne vit aucune tête connue en dehors dudit cercle qu'il aurait pu discrètement rejoindre.

Dilemme dilemme... Alors en attendant, le blondinet pas très grand aux yeux verts aussi foncés que les forêts de l'Ouest observe plus attentivement le cercle. En quelques secondes, il reconnait aisément sa soeurette, et sourit largement. Si Medb était là, cela voulait dire que ses parents aussi, naturellement. D'ailleurs, il ne fallut que peu de temps pour les identifier tous les deux. Sans savoir pourquoi, il se sent nerveux. L'impression de s'éloigner de ses parents chaque jour était de plus en plus forte dans son coeur,  et de les revoir lui donnait à la fois une joie certaine, mais aussi une anxiété imprévue.
Puis enfin, sa marraine. Cela faisait encore plus longtemps que le petit Dénéré-Dongenan ne l'avait pas revu, et il eut d'ailleurs du mal à reconnaître ses traits. Et puis, dans son rôle de presque-mariée au centre du cercle, elle était plus que parfaite, et un léger sourire vint flotter sur les lèvres fines du jeune garçon au visage émacié. 

Qu'il était loin le temps d'où il était proche de tous ces gens, du temps où la Bretagne l'hébergeait encore... Il en venait même à se demander ce qu'il était devenu pour eux tous. Rien, peut-être l'avaient-ils simplement oublié ?

Finalement, Eo tout en sombrant dans ses pensées, se posa assis en tailleur dans un coin du jardin, s'y fondant presque, regardant la cérémonie d'un oeil évasif, heureux et triste à la fois.
_________________


Revenir en haut
MSN
La Renarde
Duchesse de Poudouvre
Duchesse de Poudouvre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 2 529
Localisation: Partout où n'est pas sa belle-doche

MessagePosté le: Ven 7 Mai - 23:22 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Son coeur avait comme cessé de battre un bref instant qui lui paru être une éternité. La cérémonie débutait donc et la main de Gs vint trouver la sienne pour l'entrainer au centre du cercle. Retrouvant peu à peu et respiration et battement du tambour, la rouquine subitement crispée n'osait ni regarder la Verdruis ni son cher ex-fiancé. Tant d'émotions lisibles dans son regard, émotions qu'elle n'aimait que trop dissimuler. Et poutant en ce jour elle pouvait se laisser aller à quelques effusions et autres larmoiements dont personne ne saurait lui tenir rigueur. Hésitante elle esquissa un sourire vers le maître des lieux, le pourpre lui était monté aux joues.
_________________


Revenir en haut
Pelotine
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2010
Messages: 170
Localisation: Vannes

MessagePosté le: Sam 8 Mai - 12:28 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Pelotine avait eu extrêmement de mal a trouver le lieu du mariage , pas possible de faire ça dans un jardin!! pourquoi ici hein ? un cimetiere encore elle pouvait comprendre , croquemort qu'elle était , mais un jardin !
enfin , la voila en train de courir a en perdre haleine , et elle aperçoit une chevelure rousse , tiens , les voila !
Elle retrousse ses manches , rajuste son chignon , se pince les joues , se gratte le coude , souffle un bon coup.
La voila prête.
Elle se place pas loin de certaines personnes qu'elle connait et hop ! ni vu ni connu.



_________________


Revenir en haut
Babette_Cormec
Les invités

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2010
Messages: 5

MessagePosté le: Sam 8 Mai - 22:04 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Après être passée à l'écurie laisser son âne, la voilà enfin arrivée au jardin.  En retard, comme d'habitude.  Un cercle... Son fils et elle vont se joindre aux autres en tachant d'être le plus discret possible.  Elle s'approche à petit pas, encore un puis tire le petit par la manche, d’un geste vif.  Il lui servira d'alibi.  Ils sont entrée, mission accomplie.
 
Désolée... Dit-elle à son voisin.
 
Roooooooh Froute, cesse de gigoter.
 
Le môme vient pour répliquer mais elle lui fait un chutttttt tout en pointant la Verdruis.  Froute étouffe un ronchonnement. Il a le dos large hein!!  Elle abuse tout d’même la mère!  Bref, où se cache la mariée? Punaise, bondiou... Au même instant, leurs yeux se posent sur la Renarde, splendide, rayonnante de bonheur, les joues pourpres lui vont si bien.  Babette sourit un brin rêveuse tandis que le gamin lâche un sifflement admiratif.  Et bien voilà!!  Pour la discrétion c'est ratée, on r'passera!!  Grrrrrrr!! 


Revenir en haut
Taizo
Les invités

Hors ligne

Inscrit le: 09 Mai 2010
Messages: 1

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 11:56 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

C'est par la ?

Non, pas par la, didiou que c'est grand ici ! Taizo sait plus ou mettre sa tête.
Arriver en retard a cause de Pelotine qui trouvait pas sa robe Taizo essaye d'être discret... Bien entendu, celle qui avait le plan c'etait amuser a le semer ! Grmbl... Pelotine...

Coup d'oeil a droite, a gauche, rien personne... Puis, un bruit, des voix ! C'est par la !

A la poursuite des voix lointaines.

Soudain, il voit plein de gens et Pelotine qui s'assoit tranquillement, plop, ni une ni deux, ni trois même Taizo presse le pas et s'installe a coté de son épouse.

_________________


Revenir en haut
MSN
Chimera


Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2010
Messages: 17

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 19:26 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Le cercle n'en finissait pas de s'étoffer, et elle suivait les arrivées du coin de l'oeil, saluant chacune d'un sourire.

Elle resta un moment muette de surprise en apercevant le visage de son fils ainé. Ainsi il était venu assister aux noces de sa marraine.
Légère nostalgie. Il lui manquait affreusement, et si elle parlait souvent de lui, bien peu en Bretagne le connaissaient réellement. Attristée elle était, car elle aurait voulu que tous sachent qui était ce fils dont elle était si fière.
Savait-il seulement que ce jour est le jour anniversaire de sa conception? Elle lui raconterait... pas dans les détails bien sûr, ceux-là n'appartenaient qu'aux deux protagonistes du jour. Et puis on n'était jamais à l'abri d'oreilles indiscrètes.
Il se tenait légèrement à l'écart. Elle adressa un regard a Lastree et Maeve qui n'avaient pas du manquer de remarquer sa présence, afin qu'elles se chargent de lui souhaiter la bienvenue. Elle n'était pas vraiment libre de ses mouvements, et ne pouvait pas courir à sa rencontre comme ses pieds souhaitaient tant le faire.

Babette était là également, joie de la revoir. Elle était accompagnée d'un jeune garçon aux manières... surprenantes... Etait-il de son sang, pour lui rappeler à ce point l'enthousiasme exubérant de Babette? Elle n'avait jamais mentionné sa famille lors de leurs multiples entretiens, toujours focalisée sur son travail, occupée, comme elle le disait, à "besogner". C'était un grave manquement qu'elle comblerait sitôt la cérémonie terminée.
Pelotine et son baron d'époux aussi. Nul doute, Lallie et GS étaient bien entourés.

Retour à son office...
Les deux futurs lui faisant désormais face.
Ecartant les bras, elle prononça:


Peoc'h don, blancheur pure de la lune, da ni
Peoc'h don, nuit intense du ciel, da ni
Peoc'h don, de la vague qui court, da ni
Peoc'h don, de l'air qui coule, da ni
Peoc'h don, de vert pur de l'herbe, da ni
Peoc'h don, brun pur de la terre tranquille, da ni.

Paix profonde, blancheur de la lune, à nous
Paix profonde, nuit intense du ciel, à nous
Paix profonde, de la vague qui court, à nous
Paix profonde, de l'air qui coule, à nous
Paix profonde, vert pur de l'herbe, à nous
Paix profonde, brun de la terre tranquille, à nous


Les yeux allant de Lallie à GS, et vice-versa, elle continua:


Vous vous êtes présentés ce jour devant Nature pour affirmer, solide comme le chêne que vous portez, votre volonté de vous aimer.

Elle porta la main à sa ceinture pour en détacher le ruban. Elle avait longtemps hésité, mais avait opté pour une étoffe neuve...

Le mouton est né de nature. l'homme a tondu et filé sa laine. L'homme a tissé et teint le fil. Ce ruban est un don de Nature.

Elle tendit la main en appel aux leurs. Lallie connaissait le rituel, GS n'avait qu'à suivre son mouvement. Leurs mains étaient déjà jointes, prêtes depuis longtemps, unies déjà, prêtes à l'être devant tous, et devant Elle.
Glissant le ruban autour du poignet de Lallie:


Lallie, je te lie à Grand_Sage par la volonté et l'amour de Nature.

Un tour aussi autour du poignet de GS:

Grand_sage, je te lie à Lallie par la volonté et l'amour de Nature.

Trois noeuds, solides, qu'ils auraient probablement bien du mal à ôter dénouer. Voilà qui pimenteraient les célébrations.

Pour le ciel un noeud,
Pour la terre un noeud,
Pour votre union, un noeud
et pour votre amour, tous nos voeux.

Sourire complice, avant de les inviter à répéter:

Nous jurons de nous tenir en paix,

Sourire. Ca, c'était difficile, très difficile!
de vivre, malgré tout, dans l'amour,
Ca, ils avaient montré déjà qu'ils en étaient capables.
Coeur contre coeur, jour contre joue.
Ecoutez-nous ô Vénérés Ancêtres
Entendez nos voeux sacrés
A cet instant prononcés.


Pour la première fois depuis le début de la cérémonies, c'était à eux de prendre la parole.

_________________


Revenir en haut
La Renarde
Duchesse de Poudouvre
Duchesse de Poudouvre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 2 529
Localisation: Partout où n'est pas sa belle-doche

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 19:55 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Les réminiscences de sa précédente union lui revinrent inexorablement en mémoire, et c'est avec grand trouble qu'elle observa cette main lier la sienne à celle de l'être aimé. Elle qui par le passé l'avait déjà fait avec la même vive émotion.

Leurs mains désormais attachées l'une à l'autre, elle regardait non sans une certaine gêne la Verduis officier. Puis vint leur tour de parler et ensemble ils répétèrent ce qui dans une église aurait pu être un crédo :

- Nous jurons de nous tenir en paix,
De vivre malgré tout dans l'amour,
Coeur contre coeur, joue contre joue,
Ecoutez-nous Ô vénérés ancêtres,
Entendez nos voeux sacrés,
A cet instant prononcés.

C'était dit.
_________________


Revenir en haut
Grand_sage
Duc d'Ouessant
Duc d'Ouessant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 3 975
Localisation: Ouessant

MessagePosté le: Dim 9 Mai - 23:50 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Voilà le moment est venu. Ainsi lié à sa lallie, il ne tremblait pas. Il ne doutais pas plus. Et c'est d'une voix peu assurée, tremblante d'émotion qu'il reprit, en coeur avec lallie, les paroles de Chimera:

- Nous jurons de nous tenir en paix,
De vivre malgré tout dans l'amour,
Coeur contre coeur, joue contre joue,
Ecoutez-nous Ô vénérés ancêtres,
Entendez nos voeux sacrés,
A cet instant prononcés.


Il serra plus fort encore sa main dans celle de Lallie. Geste inutile en soit vu le lien joignant leurs poignets mais dont il ressentait plus que jamais l'envie et le besoin.

En cet instant précis, ils ne faisaient simplement plus qu'un. Heureux d'être ensemble et enfin liés tous les deux.

_________________


Revenir en haut
Babette_Cormec
Les invités

Hors ligne

Inscrit le: 05 Mai 2010
Messages: 5

MessagePosté le: Lun 10 Mai - 05:42 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Sifflement du Froute... Le visage de la rousse qui s'empourpre, suivi d'un regard des plus désaprobateurs.  L'enfant se tait sachant fort bien qu'il en entendra parler, le sentira même... Enfin souhaitons que le festin qui suivra fera oublier à mère son p'tit écart de conduite.  Après quelques gobelet de chouchen et des branles, elle risque d'avoir l'humeur plus jouasse, c'est ce qu'il espère du moins.  Et pis, son grand-père doit être de la cérémonie, il saura le protéger.  D'ailleurs où se cache-t-il?  Le petit ne le voit pas parmi le cercle.  Sûrement en retard, après tout c'est de famille.  Il faut aussi avouer que faire sortir le vieux ours de sa tannière Vannetaise demande un tour de force.  Assez solitaire l'Alexisgueniel.

Chimera se met à parler, dirigeant la cérémonie avec brio y mettant tout son âme comme tout ce qu'elle entreprend d'ailleurs.  Babette et Froute écoute se laisse imprégner par les paroles de la Verduis.  L'office se poursuit dans les règles de l'art.  Les futurs époux se faisaient maintenant face, les yeux pétillants d'espoir, d'un lien que l'on veut indestructible.

 


Revenir en haut
Pelotine
Amis

Hors ligne

Inscrit le: 08 Mai 2010
Messages: 170
Localisation: Vannes

MessagePosté le: Lun 10 Mai - 11:37 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Pelotine observe , elle même vient de se marier , elle sait ce que ça fait de se retrouver face a l'homme qu'on aimera toute sa vie.
Taizo est tout pour elle , souvent en taverne on lui demande pourquoi avec un homme si simple ? pourquoi pas un Duc ? pourquoi avoir choisit un presque "inconnu" ... la réponse semble évidente pour elle , parce qu'il est celui qu'elle aime et qu'elle aimera jusqu'a sa mort.
Lallie etait superbe , et grand sage avait l'air tellement épanouis.
La croquemort tourne son visage et se retrouve nez a nez avec son époux.


Taizo ! mais tu es encore plus au retard que moi ! que faisais tu ? enfin bon qu'importe , tiens toi droit tu m'as fait peur !


La jeune brunette , s'empare de la main de son époux et se concentre a nouveau sur le mariage.

_________________


Revenir en haut
Lastree
Les invités

Hors ligne

Inscrit le: 30 Avr 2010
Messages: 12

MessagePosté le: Lun 10 Mai - 19:10 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

[ Dans le cercle, ils les entourent de leur bienveillance ...]


Comme il doit être doux de lier son sort à celui de l'être aimé, comme il doit être bon de sentir cette amitié environnante, chaleureuse et enveloppante ... où s'était-elle trompée? Qui avait-elle trompé surtout? A part elle-même, sans doute peu de gens ...

Un sourire à Chimera qui les regardait, fille et marraine,  avant de se lancer ... un regard vers Eoghan, qui ne peut en ce moment précis être accueilli ni par sa mère, ni par sa marraine, elle lui sourit et tend la main vers lui, espérant qu'il saisisse l'invitation et les rejoigne. Se souvient-il d'elle? De ces instants partagés lors de la naissance de Maeve?

Le ruban ceind leurs poignets les liant officiellement devant la mère, ce geste elle l'avait vu cent fois, et pourtant aujourd'hui il raisonnait en elle comme un gage de paix,  il ne faisait pas froid et pourtant elle frissonnait ... Instant de panique précèdant la vision, la retenir cette fois elle n'était pas seule, elle devait s'astreindre à la discipline et tendre son esprit vers l'instant présent muselant ainsi les limbes froides enveloppant les autres saisons. 
Soudain, elle se sentait bien vieille, se contenter d'une paix relative sans combattre, sans tenter de faire entendre sa voix, était-ce le début de la sagesse ou celui de la fin?
_________________


Revenir en haut
Chimera


Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2010
Messages: 17

MessagePosté le: Lun 10 Mai - 19:50 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Réponse au sourire de Lastree. Diantre comme il lui tardait d'aller la retrouver, la serrer dans ses bras autant que son ventre proéminent le lui permettrait. S'enquérir de sa grossesse, des aventures survenues pendant leur absence... parler, jusqu'à ce qu'elles n'en puissent plus...
Plus tard... très vite...
Lallie épousait aujourd'hui un Duc qui était parti de l'anonymat le plus complet pour aujourd'hui être un homme aguerri qui s'était acquis l'affection, l'estime et la loyauté de plus d'un breton. Elle ne pourrait cependant en porter le titre. Il ne lui serait conféré que par ceux qui reconnaitraient la valeur de cette union. La loi des hommes, elle, refuserait qu'elle trône à ses côtés. C'était là une belle injure faite à deux êtres qui servaient cette loi mieux que personne. 
Elle connaissait cette frustration, d'autant plus qu'elle avait tenté de lutter contre cette injustice, pour finalement se raviser, par peur de faire du tort à un homme qui méritait amplement l'honneur qui lui avait été fait.
Elle ne se rappelait plus avoir réellement fait ce choix d'abandonner. Etait-ce l'acte de Milouse qui l'avait sonnée au point de la dissuader définitivement?
Désir fou de reconnaissance... Souhait profond de pouvoir siéger fièrement aux côtés de l'être aimé, en soutien effectif et légitime...
Elle avait appris... réalisé que ce soutien, elle l'était et l'avait avant les couronnes, et continuerait à l'être et à l'avoir, tout comme Lallie et GS, l'un pour et par l'autre bien avant les titres.

Elle n'avait jamais entendu Lallie parler de titre, pas depuis les rigolades en tavernes où elle affirmait être la gueuse qui deviendrait duchesse, et pas depuis les douloureuses discussions lors de l'anoblissement de Mumia qui avait souhaité faire d'elles deux ses vassales. 
Lorsqu'elle parlait de devenir duchesse, c'était toujours la taquine inflation de son enthousiasme débordant et de sa grandissante implication.
C'était avant lui, surtout.
Un sourire lui échappa en réalisant le chemin parcouru, immédiatement suivi par une légère nostalgie de ces temps d'innocence, où ils n'étaient retenus par aucune obligation.

Leurs voix la tirèrent de sa rêverie momentanée.

Voeux sacrés... pas moins que ceux prononcés devant l'autel...
Pas moins sincères, et jamais prononcés par dessus la jambe pour le salut de la légalité.
Elle savait qu'ils chériraient cette union plus sûrement que toutes les couronnes ducales...
Regard à Lallie.
Elle était loin, la jeune femme du coin de la salle, en ce soir de Samhain où elle l'avait vue pour la première fois.
Si tu pouvais voir, Morgove, la femme, et l'incroyable belean qu'elle est devenue...
Elle reprit d'une voix légèrement nouée par l'émotion.


Ô Mère, le monde est difficile à comprendre et la dureté et la duplicité omniprésentes
S'il est ainsi, c’est probablement que vous l’avez voulu et qu'il l'est pour notre salut.
Ô Mère, vous nous avez fourni les outils pour faire face à ces difficultés: le cœur et la raison...
Ô Mère, cette diversité que vous avez créé dans le monde, nous la comprendrons et trouverons notre chemin...
Ô Mère entendez nos prières et guidez nous vers la lumière.
Ô Mère aidez nous à nous comprendre, à nous aimer tous autant que nous sommes et comme nous sommes... à apprendre à connaître et à partager...
Ô Mère, voyez maintenant notre réjouissance car aujourd’hui nous unissons deux des nôtres...


Lorsqu'elle eut prononcé ces mots qui se voulaient universels, elle reprit, les yeux allant de l'un à l'autre des jeunes époux.

Votre choix a été de vous unir, et nous respectons tous ce choix. Cette cérémonie, ce rite de passage marquera consciemment et devant témoins la transition vers une nouvelle vie qui s’annonce. Nous avons recréé des  espaces primordiaux, positionné des Energies Premières pour mieux reprendre conscience de notre place au sein de tout ce qui est. Nous ne faisons plus qu'un, enfants du Ciel et de la Terre, avec Nature environnante.

Elle se tourna vers une gourde de peau posée près d'elle qu'elle avait fait venir de Bubry pour l'occasion. Elle la souleva et versa un peu de son contenu, l'eau de la fontaine de Barenton, dans une petite coupe de cuivre. Se redressant, elle la tendit aux époux.

Buvez et partagez, ce simple liquide, source de votre vie, source de toute vie.
L’eau est le plus simple des éléments, mais sans lui point de vie.
Apprenez à respecter l’eau, apprenez si vous ne le savez pas déjà, que les choses les plus simples de la vie sont les plus importantes.


Elle ne dérogeait jamais à cette précision. Certaines choses étaient toujours bonnes à dire.
Elle récupéra la coupe, se baissa à nouveau pour la poser et sortit de sa besace une miche de pain qu’elle avait achetée sur la route jusque là. Le pain rassis du voyage à travers les mers, s'il aurait pu être symbolique, n'aurait pas été tout à fait approprié. Elle le leur tendit:


Partagez et mangez. Ce pain est produit de la farine, elle-même moulue du blé cultivé par les hommes, eux-mêmes issus de la terre. Nourrissez votre corps comme Mère Nature nourrit votre esprit.
Soutenez-vous l’un l’autre. Quand l’un a faim, que l’autre le nourrisse. Quand l’un est faible, que l’autre soit sa force.


Planté à deux pas d'elles, un flambeau brûlait, il était temps désormais pour lui de se rendre utile... Elle le plaça dans leurs mains unies.

Que le feu de Lug qui vous habite déjà protège votre foyer. Il n’est pas par hasard que l’on nomme ainsi le domicile que vous partagerez. Grâce à ce feu, vos corps seront réchauffés à la manière de vos âmes qui rayonneront du feu de l’amour que vous partagez. Que votre foyer soit un lieu d’accueil et de partage. Que votre amour rayonne autour de vous et réchauffe ceux qui vous entourent.

Elle tourna la tête vers ceux qui assistaient à la cérémonie:

Que l'assemblée bienveillante ici présente reconnaisse l’union que Nature vient de bénir.

Il serait bientôt temps de clore le rituel et d'aller célébrer l'événement de façon moins formelle... pour le moment, elle laissa son regard dévier vers chacun. La cérémonie n'était pas terminée, mais il était temps de laisser à chacun le temps de s'imprégner de l'événement. Il devait susciter bien des sentiments, au vu des visages qu'elle rencontrait...
Laissant le silence se prolonger quelques instants de plus, elle pose les yeux sur les jeunes époux. Encore un peu de patience...
_________________


Revenir en haut
Alex
Les invités

Hors ligne

Inscrit le: 02 Mai 2010
Messages: 20
Localisation: Gwened

MessagePosté le: Lun 10 Mai - 20:20 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Alex arriva suivi du jeune homme de main de Lallie essouflé.

Une fois  aux cotés de la foule,il trouva sa Babette et son gamin, Froute, il se mit même derrière lui.
Et d'un coup de main fébrile comme son état général actuel, il tapota sur l'épaule du gamin et de la ravissante devant lui.

TOC TOC TOC


Revenir en haut
MSN
Margot MLW
Dame de Bourg Blanc
Dame de Bourg Blanc

Hors ligne

Inscrit le: 26 Avr 2010
Messages: 873
Localisation: Vannes

MessagePosté le: Lun 10 Mai - 20:39 (2010)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie Répondre en citant

Voilà, c'était fait... Ce lien autour de leurs poignets, ce symbole du partage de toute chose...
Margot serre doucement les doigts entremêlés aux siens.
Même s'il n'est aucunement question de mariage, la blonde ne peut s'empêcher d'être émue par la cérémonie, le symbolisme...
Partager tellement avec celui qui comble son cœur...
Regard croisé avec Chimera, petit sourire... Comme celle ci la comprenait sans rien se dire... La blonde en est émue.

Oui Chimera, c'est lui qui allume ce feu dans mes yeux... Qui les fera sans doute couler un jour, mais n'y pensons pas...
_________________


Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:32 (2017)    Sujet du message: THE Mariage du siècle - Grand Sage et Lallie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    chateau de kergroadès Index du Forum -> les alentours du domaine -> Les jardins -> Le jardin du vieux manoir Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 5 sur 7

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com