chateau de kergroadès Index du Forum
chateau de kergroadès Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une nouvelle naissance chez les Kedraon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    chateau de kergroadès Index du Forum -> Les alentours -> Brest sa campagne et son port
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
La Renarde
Duchesse de Poudouvre
Duchesse de Poudouvre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 2 529
Localisation: Partout où n'est pas sa belle-doche

MessagePosté le: Mar 15 Fév - 22:56 (2011)    Sujet du message: Une nouvelle naissance chez les Kedraon Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
[Hostel de Brest]

- Mais moi je lui ai dis à Gontrand que c'était pas si grave. Vous voyez à nos âges tout ne marche pas aussi bien qu'aux votres. Mais non il s'est mit à bouder toute la soirée en rendant le ciel responsable de son impuissance.
- Je ne pensais pas que vous aviez encore ce genre de....relations.
- Que croyez-vous donc ? Quand vous serez aussi vieille et fripée que moi, vous aurez toujours de l'ardeur à la besogne pour sûr ! Et vous pratiquerez encore les choses de l'amour avec votre époux si le Très-Haut ne vous le reprend pas avant.


La vieille suivante peignait soigneusement les cheveux de sa maîtresse tandis que celle-ci trempait dans le baquet en ramenant sur son ventre arrondis, l'eau bouillante.

- Ne parle pas de malheurs, je ne préfère même pas imaginer que....


Elle plaqua une main contre son ventre en grimaçant avec douleur.

- Madame ? Vous allez-bien ?


La douleur se fit lancinante, et manqua d'arracher un cri à sa victime.

- Brivael...

Elle tourna sa tête subitement pâle vers la vieille femme et ce que cette dernière pu lire dans son regard confirma ses craintes. Sans perdre plus un instant, elle quitta la pièce en trombe pour aller chercher de l'aide.
_________________


Revenir en haut
Grand_sage
Duc d'Ouessant
Duc d'Ouessant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 3 975
Localisation: Ouessant

MessagePosté le: Dim 20 Fév - 18:49 (2011)    Sujet du message: Une nouvelle naissance chez les Kedraon Répondre en citant

[Sur les hauteurs de la ville]

- Je ne comprend pas quelle utilité vous avez à conserver cette vieille bicoque... Vous avez un château pas loin c'est inutile!
- Brelez est proche de Brest mais c'est pas non plus juste à côté. C'est toujours utile un pied à terre sur place.
- Sauf que lorsque nous sommes à Brest, vous séjournez à l'hostel!!
- Parce que Lallie préfère. Et puis y a pas la place ici pour accueillir tout le monde. Lallie, les enfants, de Bauer, Brivael, toi...
- Donc la maison est inutile!
- Mais enfin Alex! J'ai vécu de nombreuses années dans cette maison. J'ai pas envie de m'en séparer c'est tout.

Le jeune secrétaire grommela. Il embrassa la maison du regard et son oeil fut attiré au loin par un soulèvement de poussière.

- Et tu seras bien content qu'elle soit encore à moi cette maison quand...
- Votre grâce...
- Quoi encore?

Alex mit une main au dessus des ses yeux en visière

- On dirait...
- hum?
- Oui... on dirait un cavalier qui vient vers nous à grande vitesse.
- Un cavalier?
- C'est ce que je viens de dire oui... Un cavalier.
- Oui non mais... Ami ou ennemi?
- Comment vous voulez que je le sache d'ici?
- Ici ça ne peut être qu'ami de toute façon. Et puis bon... personne ne sait que nous sommes venus là en dehors de lallie.
- De Bauer!
- Pardon? De Bauer aussi? Je lui ai rien dit pourtant moi.
- Non mais c'est pas ça...
- C'est quoi alors?
- C'est lui!
- Lui qui?
- Mais De Bauer bon sang! C'est lui qui arrive, je le reconnais!
- Ah! Tu pouvais pas le dire tout de suite non?

Pas le temps de continuer cette charmante discussion que le De Bauer venait de les rejoindre.

- Ah! Et bien vous nous avez fait presque peur dites donc!
- Désolé Duc, mais c'est urgent!
- Comment saviez-vous que nous sommes là?
- Brivael
- Brivael vous l'a dit?
- Non, Brivael m'envoie
- Ah... Non mais dites moi qui?
- Duc... Votre épouse...
- Ah bhen voilà, c'est Lallie qui vous l'a dit! J'en étais sûr.
- Non non non...
- Comment non? Mais vous le tenez de qui??
- De Brivael...
- Mais vous avez dit que non à l'instant! C'est pas...
- Bon sang mais laissez moi parler! Je tiens de Brivael qui m'envoie que votre épouse est sur le point d'accoucher!!!
- ... possible ça! Personne n'est donc capable de me dire qui a dit que je... PARDON?
- Femme, grossesse, bébé, papa... c'est plus clair?
- Je vais être papa? Ahahahahah! Alex je vais être papa!
- C'est pas une nouvelle... vous le savez depuis neuf mois!
- Oui mais là c'est imminent et s'il ne bouge pas ses ducales fesses, y va louper l'évènement.
- Crotte oui! A l'hostel vite!!!

Et la petite troupe de filer sans plus attendre vers l'hôtel.


[Hostel]

- De Bauer, occupez vous des chevaux
- Reçu!
- Lalliiiiiiiiiiiiiiiie! J'arriiiiiiiiiiiiiiiiiive!
- Et moi je fais quoi?

Il stoppa net et fit un demi tour sur lui même pour pointer du doigt son secrétaire

- Toi tu me trouves qui a dit à De Bauer qu'on était chez moi!

Nouveau demi tour et direction son épouse!
_________________


Revenir en haut
La Renarde
Duchesse de Poudouvre
Duchesse de Poudouvre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 2 529
Localisation: Partout où n'est pas sa belle-doche

MessagePosté le: Sam 26 Fév - 21:23 (2011)    Sujet du message: Une nouvelle naissance chez les Kedraon Répondre en citant

[Chambre d’auberge]

Brivael était revenue bien vite après avoir demandé à De Baueur d’aller quérir son maître. La petite chambre de l’hostel brestois était sombre et étouffante, aux quatre coins de la pièce brûlaient des chandelles veillant la future mère comme on veillerait un mourant. Brivael, au prix de grands efforts, avait extirpé sa maîtresse du baquet dans lequel elle se convulsait de douleur. Puis sûrement par pudeur, l’avait vêtue d’un drap avant de l’étendre sur le lit. Pour avoir vécue elle aussi, à sa manière, les trois grossesses de celle qu’elle servait depuis tant d’années, celle-ci ne lui semblait pas extraordinaire. Les gestes lui venaient naturellement, elle savait quoi faire, où aller, à quel moment intervenir. Pour l’heure elle avait prit soin de rehausser un peu la tête de sa maîtresse par quelques oreillers de plumes supplémentaires. Par la suite les ordres avaient fusé à l’encontre des quelques servantes de l’auberge qu’on avait mit également au parfum. Eau, linge propre, bassine et il ne restait plus qu’à attendre, attendre que la douleur devienne intenable, se serait le signal. Alors, à ce moment là, la vieille femme pourrait faire le travail qu’inconsciemment on lui avait confié.

Le visage de la rouquine était devenu cramoisi, déformé par les grimaces de cette souffrance irradiante, la sueur perlait sur front plissé, les mots d’encouragement de sa suivante ne lui parvenaient plus. Les doigts crispés sur le lit s’enfonçaient inexorablement sur le matelas de laine.


- Je n’y arriverai pas cette fois, Brivael, souffla-t-elle au prix de grands efforts.
- Bien sûr que si, vous verrez ça se passera très bien, laissez-moi regarder où nous en sommes.


De la gène, il n’en existait plus depuis longtemps entre elle et sa suivante. Les contractions s’étant rapprochées, elles signalaient l’imminence de l’évènement. L’heure n’était plus à la patience et la vieille servante pu le vérifier sitôt qu’elle souleva le drap. Retroussant ses manches, elle se plaça de part et d’autre des cuisses de sa maîtresse. En bas, elle entendit le maître qui arrivait en catastrophe.

 
- Pile à l’heure, dit-elle dans un sourire confiant. Poussez vôtre Grâce, poussez, il est temps de vous délivrer.

Les larmes ruisselaient à présent des yeux de la rovelaine déjà à bout de force, retenant à grand peine ses cris.

- Vous êtes courageuse, allez-y, poussez fort.


Ces derniers mots servirent probablement de détonateur, car la jeune femme rassembla le peu de force qu’il lui restait et poussa si fort qu’elle ne pu retenir plus longtemps la plainte aigue de sa gorge.

- C’est très bien ! S’exclama la suivante.
- Où est….Mon époux, Brivael, où est-il ?
- Il arrive, je l’ai fais prévenir, restez concentrée et pousser, j’aperçois le sommet du crâne ça se présente bien. Vous pourrez remercier vos trois enfants, ils ont facilité le passage du quatrième.
- Tais-toi, j’ai si mal….


La note humoristique qu’avait tenté de faire la vieille servante, ne donna pas le résultat escompté. La rouquine reprit ses poussées, le plus dur restait à faire, passer les épaules. Une fois cette épreuve terminée, le reste suivrait tout seul, aidé par les gestes expérimentés de Brivael.
_________________


Revenir en haut
Grand_sage
Duc d'Ouessant
Duc d'Ouessant

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 3 975
Localisation: Ouessant

MessagePosté le: Dim 27 Fév - 18:49 (2011)    Sujet du message: Une nouvelle naissance chez les Kedraon Répondre en citant

Il grimpa les marches quatre à quatre et allait faire irruption dans la pièce quand Lallie laissa échapper un cri aigu qui lui glaça les sangs et le fit arrêter net, la main à quelques centimètres de la poignée. Il avait oublié la peur qui s'était emparée de lui lors de la naissance de Maël. La peur de perdre son épouse qui avait souffert le martyr. La peur de la vieille Brivaël qui l'avait repoussé sans ménagement. La peur d'être père également, encore que celle là était dissipée depuis bien longtemps.

Il n'allait pourtant pas pouvoir rester là indéfiniment, coincé au milieu du couloir, collé à la porte de la chambre. D'autant qu'après avoir signifié sa présence de manière bien sonore, tout le monde l'attendait dans la pièce où tout se jouait. Là où était de toute façon sa place, auprès de son épouse. Futilité que la peur, il faut savoir passer outre se dit-il. As-tu eu peur l'été dernier au large de Brest? Oui sans nul doute... Y a-t-il pire peur que celle là? Oui sans doute... mais l'accouchement de mon épouse n'en fait pas partie...

Il respira donc un grand coup puis saisit la poignée de la porte qu'il ouvrit à la volée. Décidé, il traversa la pièce jusqu'à tomber à genoux auprès du lit. Il attrapa la main de son épouse et l'embrassa sur son front humide de la sueur de l'effort.


- Je suis là mon ange. Tout va bien se passer, tu vas voir.

Prononçant ces mots, il jetait un regard à Brivael, cherchant à sonder ce que pouvait penser de la situation présente la vieille servante. Elle perçut vite l'interrogation oculaire du Duc et y répondit par un hochement de tête approbateur qui signifiait clairement: mais oui tout se passera bien. Etait-ce la réalité ou bien juste une manière de ne pas inquiéter le mari, il n'en savait rien. Difficile de sonder la vieille Brivael bien qu'il la connaissait depuis longtemps maintenant. Cette Brivael qu'il avait rencontré à Gwened voilà des années, avant qu'elle ne suive Lallie à son service. Il n'oublierait jamais l'accueil persiflant qui fut le sien.

Il effaça cette pensée de son esprit et se reconcentra sur son épouse, serrant un peu plus fort sa main dans la sienne. Il serait là, à ses côtés jusqu'au bout cette fois. Rien ne l'empêcherait...

_________________


Revenir en haut
La Renarde
Duchesse de Poudouvre
Duchesse de Poudouvre

Hors ligne

Inscrit le: 31 Mar 2010
Messages: 2 529
Localisation: Partout où n'est pas sa belle-doche

MessagePosté le: Dim 27 Fév - 23:52 (2011)    Sujet du message: Une nouvelle naissance chez les Kedraon Répondre en citant

En nage, la jeune femme fournissait des efforts démesurés pour se libérer de cet être en son sein qui avait décidé pour on ne sait quelle raison que le temps était venu de quitter le nid douillet de sa mère. La mâchoire crispée elle luttait pour ne pas hurler comme un loup à la lune, tant la douleur était vive et aigue. La porte de la chambre s'était enfin ouverte sur un Duc blême qui, au prix très certainement de grands efforts, avait su saisir la main de son épouse pour lui apporter le maigre soutient qu'il était en cet instant.

Cependant la rousse l'avait mandé auprès d'elle et semblait s'accommoder du peu d'aide qu'il était.

Après quelques poussées éreintantes, Brivael s'exclama.


- Les épaules ! Je dégage les épaules, encore un effort et se sera terminé !


La vieille femme avait soigneusement saisit la tête puis avait glissé ses doigts dans la matrice de sa maîtresse pour aider l'enfant à sortir. En d'autres circonstances la jeune mère s'en serait probablement offusqué, mais c'est à peine si elle le sentait. Finalement la vieille servante dégagea les épaules et tira délicatement le reste du corps hors du ventre de sa mère avant de grimacer.

- Mais c'est affreux...


La rouquine poussa un profond soupire de soulagement lorsque l'enfant fut sorti, elle s'affala sur les oreillers le souffle court, les larmes coulaient de ses yeux après autant de douleurs et d'efforts, mais la remarque de sa suivante la fit presque bondir, elle eut peur.


- Quoi ? Qu'est-ce qu'il se passe ? Quelque chose ne va pas ?

La servante qui tenait dans ses bras l'enfant tout juste sorti du ventre de sa mère tourna l'enfant vers ces parents et lâcha :

- Mais c'est une fille ! Vous nous avez fait une fille !


La rouquine ne put s'empêcher de regarde son époux, lui qui avait su prédire cette naissance.

_________________


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:29 (2017)    Sujet du message: Une nouvelle naissance chez les Kedraon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    chateau de kergroadès Index du Forum -> Les alentours -> Brest sa campagne et son port Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com